Le réflexe créatif de Twyla Tharp

Twyla Tharp

Un livre de Twyla Tharp

Le réflexe créatif, L’acquérir et l’utiliser au quotidien.

Conseils et exercices pratiques pour booster votre créativité (la bibliothèque intérieure, éd Fromentin)

Twyla Tharp est une danseuse et chorégraphe ainsi qu’écrivaine américaine. Elle a été honorée de deux Emmy et d’un Tony. Elle travaille actuellement comme chorégraphe à New York.

Dans son dernier livre Le réflexe Créatif, l’acquérir et l’utiliser au quotidien, Twyla  Tharp fait un parallèle entre sa vie d’artiste et des listes de trucs et conseils qu’elle utilise elle-même dans le cadre de sa profession de chorégraphe.

Si certains exercices sont assez spécifiques à la danse et au mouvement, tu y trouveras de nombreuses idées pour stimuler au quotidien ton optimisation créative et dépasser le blocage de la page blanche.

Elle nous dit que :

«L’instant présent juste avant que la créativité entre en jeu, est tellement douloureux que certains n’arrivent jamais à le dépasser. Ils préfèrent alors s’éloigner de leur ordinateur, de leur toile, de leur instrument; ils vont aller piquer un petit somme, faire les courses, peut-être préparer le déjeuner ou encore s’occuper à des tâches ménagères ». Twyla Tharp, p11

La procrastination

serait donc un blocage extrême face à la page blanche? Je ne sais pas pour toi, mais moi j’aime cette interprétation, elle me permet d’identifier mes propres moments de procrastination comme des instants de peurs, il me suffit donc de découvrir qu’elle peur ils veulent cacher et ainsi me mettre à l’action.

D’ailleurs à l’heure où j’écris cet article, je sais pertinemment que  je repousse inlassablement le moment où je devrais me mettre à faire des vidéos pour te partager encore plus d’outils de plaisir à co-créer…la peur qui se cache derrière est totalement irréaliste et floue. Maintenant que je reconnais ma procrastination comme de la peur, je vois bien que ça n’a aucun sens et que je peux passer à l’action.

 Le talent n’est pas inné, et les routines et les habitudes sont nécessaires au développement de la créativité

La routine

« La routine est tout aussi importante dans le processus créatif que l’éclair d’inspiration qui pourrait l’initier. Peut-être plus encore »  Twyla Tharp, p15

« Il est essentiel d’avoir des rituels, un ensemble de comportements réflexes, quand on met en route le processus créatif. Parce que c’est au démarrage que le risque de partir en arrière, de prendre peur, ou de se tromper de direction est le plus fréquent ». Twyla Tharp, p19

Je suis sûr qu’il t’est déjà arrivé de partir à fond sur un projet et de tout lâcher quelques jours ou semaines après.

Bin moi en tous cas c’est m’est arrivé PLLLEEEEIIINNNN de fois, surtout sur les bonnes résolutions de janvier. Cependant pour éviter la baisse de régime (hihihi jeu de mot involontaire, mais pô pire ;)) je me crée une routine, un horaire, un planning, comme des rdv avec moi-même que je ne peux pas manquer. Ça me soutient dans le moment ou la vague passe le creux et m’aide à aller jusqu’à la prochaine lancée.

La routine permet de faire sans se poser de question, si ton objectif est bien défini, que tu as identifié les étapes pour l’atteindre, tu peux alors te concentrer sur le moment présent et faire ce qui est nécessaire sans toujours revenir sur le pourquoi ou le comment, les choses se placent au fur et à mesure et son de plus en plus facile.

D’ailleurs ça me rappelle mon retour à l’université en certificat en art où j’ai du apprendre à :

Rentrer dans la moule sans devenir tarte

Autodidacte depuis très jeune, j’ai toujours eu du plaisir à transformer des objets usuels, à les relooker, leur donner une deuxième vie ou tout simplement les mettre à mon goût.

Cela n’était pas toujours du goût de tous, mais j’aimais être différente en dehors du cadre. Adolescente je ne me suis jamais confinée dans la mode du moment, je l’ai même parfois devancée de quelques mois sans le savoir.

J’ai appris de moi-même certaines activités manuelles et artistiques et je rêvais d’avoir MON atelier.

J’ai toujours aimé fabriquer, transformer, créer sans mettre jamais formée. J’ai donc eu envie d’aller faire un certificat en arts visuels pour apprendre quelques théories et bases en art  (dessin, peinture, histoire de l’art…)

Mes deux premiers cours furent l’Art In Situ (à dominante Land Art) et Livre d’artiste.

Si l’in situ m’a totalement émerveillé par son concept naturel, écologique, dénonciateur et libre, le livre d’artiste m’a confronté aux règles de l’art (c’est le cas de le dire).

Je me trouve à devoir justifier de mes choix, à suivre des consignes et rentrer dans le moule.

Je voyais mes difficultés à avancer à me plier aux exigences, pour moi, c’était totalement insensé, dans un milieu artistique qui, de mon point de vue, se voulait le milieu le plus libertaire qui soi.

Seulement je me suis dis que je m’engageais pour plusieurs semestres dans cette aventure et si je voulais tirer le maximum de cette expérience, il me faudrait accepter les règles du jeu.

Ma première œuvre a donc été un livre d’artiste dans un moule : intitulée

Rentrer dans le  moule

Chaque « page » du livre exprimant la possibilité d’être différent et unique tout en étant dans un moule dont chacun d’entre nous a la clef.

La liberté c’est de connaitre suffisamment les limites du moule

pour y rentrer ou en sortir quand bon nous semble.

J’ai  alors compris que pour sortir du moule, il fallait en connaitre les limites, la circonférence, les règles et que d’y entrer ne veux pas dire y rester, mais bien le connaitre pour voyager continuellement entre le dedans et le dehors et ainsi élargir sa zone de confort.

J’ai donc mis en place des rituels, des routines, des règles de fonctionnement et avec le recul je réalise que ces règles m’ont donné le « boost » nécessaire pour avoir le goût de me surpasser, maintenir des délais ou des engagements.

Moi qui me réalise en dehors des cadres, je réalise que les limites et la structure permettent de calmer le mental, les doutes, les questionnements et de se focaliser la réalisation, l’action ou tout simplement ÊTRE.

Imagines-toi en haut de la Canton Tower (600m),

 

vas-y ferme les yeux et imagines : tu es sur la terrasse derrière une belle balustrade en verre qui te permet de voir la ville en toute sécurité, de te promener tout autour, boire un cocktail et rire avec tes amis. Bon nonobstant la notion de vertige, bien évidement.

Hey, t’as vu je connais des grands mots, j’espère que ça t’épate, c’est le but ;).

Bon maintenant, enlèves la belle barrière en verre, plus rien pour signaler la limite entre le dedans et le dehors. Te sens-tu libre et joyeuse comme tout à l’heure, ou complètement figée, à l’affût du moindre mouvement, les tiens ou ceux des autres.

Et bien voilà finalement à quoi servent les routines, rituels, règles et structures : nous permettre tous les mouvements que nous voulons en toute sécurité. Et quand, avec ça, tu apprends à ÉLARGIR ta zone de confort. Et surtout pas à en sortir, et bien la liberté est là.

Tabarouette !! Ça m’a pris 40 ans pour comprendre ça, il était temps!

Bon  je m’égare… pour revenir au livre de Twyla, au milieu de ses expériences de vie, elle nous donne des petits exercices très faciles que tu peux utiliser au quotidien, en voici une liste succincte :

Liste

  • Lire à la façon d’un archéologue
  • Donnez-vous une seconde chance
  • Constituer sa garde rapprochée
  • Faire d’une tranchée un sillon
  • Arrêter de bricoler
  • Construire une passerelle vers demain
  • Interpréter un verbe
  • Organisez votre temps
  • Le jeu des 20 questions
  • Comment avoir de la chance
  • Rebellez-vous
  • Sonder la mémoire à l’aide d’une photo
  • Faites confiance à votre mémoire musculaire
  • Choisir un nom
  • Affrontez vos peurs
  • Passer une semaine sans….
  • Où est votre stylo?
  • ….

Il y en a bien plus dans le livre, avec évidemment les explications pour chacun d’entre eux.

En écrivant cet article, je réalise que ce livre m’a apporté bien plus que je ne l’avais identifié. Il m’a permis de valider et mettre en lumières certaines astuces de créations que j’ai adopté et intégré, sans m’en rendre compte, dans mon processus créatif que ce soit dans mon atelier, dans mon entreprise ou dans ma vie personnelle.

Pour ma part ce n’est pas un livre qui se lit d’un bout à l’autre, mais un ouvrage à consulter régulièrement et à laisser grandir en soi en jouant avec les exercices proposés.

 Twyla Tharp

N’ai pas peur d’entrer dans le moule, car c’est comme ça que tu en connaîtras les limites et que tu trouveras TA liberté.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais Laissez-nous un message.

En cours d’envoi

©2017 CreatifCoaching.com. Tout droits réservés. Créé par Pagup.com, Agence Web.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?